Les enfants de Belleville

Dans nos quartiers populaires et cosmopolites, à Marseille, Toulouse, Lyon, Paris ou ailleurs, on retrouve ces lieux, ces endroits où la vie de chacun prend un autre sens, où pour certains elle prend tout son sens : l’échange.Ne répondant réellement à aucune autre logique que celle d’un collectif, ils deviennent au fil des années des points de ralliement, des lieux incontournables de rencontre pour un certain microcosme.

Aucune nécessité à se donner rendez-vous, pas besoin d’utiliser de téléphone portable. Vous pouvez être quasi sûr qu’à n’importe quelle heure de la journée et parfois de la nuit vous y trouverez une personne plus ou moins proche.

Reportage au Bénin Boukoumbé

« Tilapoti » : réseau de structures et d’individus œuvrant à faire connaitre les cultures tammari.

Les Bétammaribé (pluriel d’Otammari), originaires de la légendaire ville de Dinaaba (Burkina Faso), sont implantés au Bénin dans la région de l’Atacora, et au Togo où on les appelle Tamberma.
Chasseurs, éleveurs, agriculteurs, ils sont surtout connus pour leurs talents de bâtisseurs.Otammari signifie d’ailleurs « Bon maçon de la terre ». L’architecture qui les caractérise concentre tous ses principes dans les habitations traditionnelles, les Tatas, véritables reflets de l’agencement du monde et des structures sociales.